Le CAC Georges Brassens | Chronique d’une mort annoncée | Le courrier de Mantes

La mairie a décidé de ne pas reconduire la subvention de 330 000 euros qui était allouée au CAC Georges Brassens. Sans cet argent, la structure ne peut pas survivre. Chronique d’une mort annoncée.

Télécharger (PDF, 740KB)

Spread the word. Share this post!